camps de vacances
Photo : Les Camps Emmanuel

Les camps de vacances chrétiens touchés par les mesures gouvernementales

Un texte de Marjorie Simard

Malgré la récente annulation des camps de vacances, plusieurs organismes tentent tout de même de poursuivre leur mission d’évangélisation durant l’été. Pour le mouvement Les Brebis de Jésus qui offre Les Camps Emmanuel, la situation entraine de nombreux défis. Je propose de revenir sur l’histoire et la mission du Mouvement, avant de témoigner de notre espérance par rapport à la crise.

Un charisme au service de la Parole

Dans le boisée de la Maison Emmanuel, au printemps 1985, sœur Jocelyne Huot, sfa, sous la mouvance de l’Esprit Saint, a reçu la grâce de fonder le mouvement Les Brebis de Jésus. À l’été 1995, avec sa nièce, Caroline, elles ont commencé à rêver d’un camp où elles pourraient annoncer la Parole de Dieu dans la beauté de la création. L’été suivant, sur la même terre où avait pris naissance le Mouvement, ce rêve est devenu une réalité : Les Camps Emmanuel

Les deux femmes avaient pensé le contenu et les animations pour que la Parole soit au cœur des activités et pour que les jeunes goutent à la tendresse de Jésus Bon Berger. Avec une équipe, sur le terrain, elles avaient ajouté un lieu de prière avec le logo des Brebis de Jésus, un site de feu et des tentes. Les premiers campeurs ont été accueillis dans ce climat de simplicité et de fraternité.

Le 21 mai, toute l’équipe a été bien déçue de l’annonce du gouvernement de reporter les camps de vacances à l’été 2021 : nous ne pourrons pas accueillir les jeunes et les familles comme prévu.

Depuis, en cherchant à répondre aux besoins de l’Église et en demeurant en harmonie avec la croissance du Mouvement, Les Camps Emmanuel ont grandi. L’été dernier, des camps pour les enfants, pour les adolescents et pour les familles ont été offerts à la Maison Emmanuel (ile d’Orléans), à l’Accueil Tibériade (St-Honoré-de-Témiscouata) et dans d’autres régions où nous avons eu la demande. En cette année de fête, le 35e du mouvement Les Brebis de Jésus et le 25e des Camps Emmanuel, la mission des camps sera différente pour apporter une réponse aux besoins du monde.

Un souffle de Vie

Certes, beaucoup sont chagrinés de ne pouvoir venir au camp. Tous ceux qui vivent Les Camps Emmanuel, que ce soit en tant que campeurs, animateurs ou collaborateurs, en ressortent grandis et touchés par la rencontre avec Jésus. Ces camps sont un milieu de vie dans la simplicité et la fraternité, où l’Évangile est annoncé joyeusement. 

camps de vacances
Photo : Les Camps Emmanuel

Dans le contexte actuel où plusieurs s’inquiètent et ont peur pour demain, Les Camps Emmanuel sont un espace pour reprendre vie, pour gouter à l’espérance en Jésus Bon Berger. Chaque été, des jeunes et des adultes partagent le fait que leur séjour aux camps leur a permis de donner un nouveau souffle à leur foi, une bouffée d’air qui les accompagnera toute l’année. En ce temps de pandémie et d’incertitudes, ce souffle est nécessaire pour poursuivre et être des témoins lumineux de la présence du Christ ressuscité.

Trouver des solutions plutôt que se décourager

Le 21 mai, toute l’équipe a été bien déçue de l’annonce du gouvernement de reporter les camps de vacances à l’été 2021 : nous ne pourrons pas accueillir les jeunes et les familles comme prévu.

Toutefois, après avoir prié et réfléchi, nous gardons dans notre cœur ce souhait d’évangéliser et d’annoncer Jésus Bon Berger. 

C’est en se laissant guider par l’Esprit Saint que nous trouverons une formule adaptée aux consignes actuelles et aux besoins des jeunes et des familles. Dès maintenant, une fraternité est réunie, au service de la Parole, afin d’élaborer la logistique et les activités pour l’été. Nous pensons, entre autres, à offrir des journées d’accueil d’une famille à la fois à la Maison Emmanuel, des activités familiales à faire à la maison et des rencontres avec les jeunes par vidéoconférence. 

Ainsi, nous pourrons répondre au désir des familles de prendre un temps pour disposer leur cœur à une rencontre avec le Christ et les autres. Une mère faisait part qu’elle vivait les camps comme un temps pour apprendre à s’émerveiller simplement, pour lâcher prise et faire confiance, et pour aller à la rencontre du Bon Berger dans la prière, la Parole et les sacrements.

Nous pensons aussi aux jeunes qui sont au cœur de la mission des camps et toujours nombreux à envoyer leur demande d’emploi. En février, ils étaient une vingtaine à souhaiter œuvrer à la mission d’évangélisation au sein du Mouvement. Aujourd’hui, nous ne pouvons que les inviter à être missionnaires d’une manière différente, dans leur milieu, en répondant aux besoins du monde. 

Devant les difficultés, c’est l’Esprit Saint qui ouvrira chacun de nos cœurs à la nouveauté et qui nous gardera unis dans cette mission de tendresse.


En ce temps de crise, les médias chrétiens revêtent une importance capitale pour offrir un regard de foi sur les évènements. Aidez-nous à propager l’espérance en partageant nos articles et en contribuant par vos dons à notre mission.

Collaboration spéciale

Il arrive parfois que nous ayons la grâce d'obtenir un texte d'un auteur qui ne collabore habituellement pas à notre magazine ou à notre site Internet. Il faut donc en profiter, pendant que ça passe!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.