Chana tova

Chana tova ou Bonne année 5781 !

Sociologue, auteure et dramaturge, Sonia Sarah Lipsyc est également chercheuse associée à l’Institut d’études juives de l’Université Concordia. Le Verbe lui a demandé de puiser dans les trésors de son héritage juif pour éclairer notre monde contemporain. Pour cette première collaboration, elle nous révèle le sens du Nouvel An hébraïque qui est célébré ces jours-ci. Selon la tradition juive, les livres de nos vies sont ouverts devant le Saint (béni soit-Il) lors des deux jours de la fête du Nouvel An hébraïque appelée Rosh Hashana. Cette année, elle sera du 18 septembre au soir jusqu’au 20 à la tombée à la nuit.

En lire plus
travailler

Travailler c’est trop dur… trop plate et trop vide !

Travailler, c’est trop dur… vous connaissez comme moi la complainte de Zacharie Richard. Eh bien, en ce nouveau millénaire, le refrain pourrait s’allonger : Travailler c’est trop dur, trop plate et trop vide. Le travail n’est plus tant une raison de célébrer que de chialer. Considérations sur le sens perdu du travail humain. Alors que le cancer,

Voir plus

LES PLUS RÉCENTS

Hollywood

Holy Hollywood

Un texte d’Anne-Laure Dollié Silence, on tourne… action ! Il était une fois des chrétiens, poussés par la passion du cinéma à déménager à Hollywood pour réaliser leur vocation : travailler dans « l’Industrie ». En jargon hollywoodien, l’industrie du cinéma se réduit à l’appellation d’« Industrie », comme si c’était un fait ; on déménage à Los

Voir plus
Gouvernail

La sainteté se cache là où on s’y attend le moins

C’est assise à mon bureau, téléphone sur main libre, que je rencontre Jonathan. Âgé de 25 ans et étudiant en philosophie, il souhaite partager son expérience au front pendant la pandémie qui, contrairement à d’autres, ne s’est pas terminée sur une note positive. « Un naufrage émotionnel et psychologique total », c’est ainsi qu’il commence par décrire

Voir plus
Baptême invalide

Baptême invalide : qui a la pensée magique ?

On a tous eu vent de l’histoire de ce prêtre détroitien qui a réalisé finalement ne pas en être un ; elle a circulé dans toute la cathosphère. Le Soleil a même relayé la nouvelle. L’abbé Matthew Hood a visionné de vieilles vidéos avec son père au début de la quarantaine, dont

Voir plus
Les Rose

Les Rose, un récit des origines

Le documentaire Les Rose de Félix Rose ne cherche pas à applaudir les actions des membres du FLQ. Il enquête sur les raisons profondes de leurs actions et propose une vision plus entière de la vie de ces deux frères, qu’on voit de manière plus intime dans le film. Rien ne sert de faire semblant

Voir plus
barbe

La barbe du barbu

Vous le saviez peut-être : la barbe du barbu est un caractère sexuel secondaire. Secondaire parce que la barbe, de toute évidence, ne participe pas directement au système reproducteur (c’est-à-dire les organes sexuels). En la portant, le barbu cherche à conquérir la dame tout en s’imposant à ses rivaux. C’est pourquoi elle apparait au moment de

Voir plus

LES PLUS POPULAIRES

Le Verbe
Albert Tessier

Mgr Albert Tessier, prêtre et cinéaste

Albert Tessier nous a quittés depuis déjà quarante ans. Même si son apport à notre patrimoine culturel est considérable, il demeure largement méconnu aujourd’hui. Pour découvrir ce prêtre trifluvien et pionnier du cinéma québécois, Le Verbe est allé à la rencontre de deux de ses amis et anciens collaborateurs, l’historien Denis Vaugeois et

Voir plus

À DÉCOUVRIR

NOS COLLABORATEURS

Physiquement bellâtre, intellectuellement ambitieux, socialement responsable, moralement innovateur, Gabriel croit aux choses qu'on peut prouver, mais aussi à certaines choses qu'on peine parfois à rationaliser. Ingénieur, il met son amour des lettres et du dessin au service de notre média.

Marie-Pier LaRose est designer graphique en agence markéting et illustratrice à ses heures. Elle souhaite mettre ses habiletés au service de la beauté, et la débusquer même dans les endroits les plus surprenants et imprévisibles.

Le photographe Maxime Boisvert a plus d’une corde à son arc. Dans nos pages, ce sont ses talents de photoreporter qui sont mis à profit. D’une grande sensibilité humaine et artistique, il choisit souvent de travailler en argentique pour une approche des sujets tout en délicatesse.

Sarah-Christine travaille comme journaliste indépendante depuis 2013. Aussi cinéaste de la relève, elle signe un premier court-métrage en 2019, Le rang pas drette, distribué par Spira.