fbpx

Steve Maman, héros malaimé

Le monde entier parle de Steve Maman, ce Montréalais qui fait du bizness dans les voitures de collection. Grâce à sa fortune et à l’argent qu’il récolte depuis le 5 juillet à travers sa fondation, il sauve des fillettes, des jeunes filles et des femmes (chrétiennes et yézidis) de l’esclavage sexuel. C’est que l’« État islamique », en Iraq, justifie son crime par une pseudo théologie du viol.

Depuis janvier 2015, il dit avoir sauvé 128 esclaves en négociant avec les marchands de Daech. Le 5 juillet, il fondait avec toute une équipe de Montréal, Liberation of Christian and Yazidi Chilren of Iraq. À ce jour, ils ont amassé près de 450 000$. Libérer une femme coute entre 2000$ et 3000$.

Les Nations unies affirment que des esclaves sexuelles sont prises à partir de 8 ans. Un message récemment intercepté par l’une d’elles, violée plus de 30 fois, suppliait de bombarder le camp pour que son enfer puisse prendre fin…

Steve Maman a tellement été horrifié qu’il a décidé de passer à l’action. Il en avait la possibilité et les moyens financiers : il a des contacts d’affaires dans cette région du globe depuis belle lurette et il connait des prêtres chrétiens. Il avait l’argent, alors pourquoi ne rien faire?

Nous sommes la seule organisation officielle qui tente de sauver ces enfants, explique Maman. Je cherche des solutions. Je vous rappelle que les Juifs ont vécu l’Holocauste et les pays ont mis six ans à réagir.»

– Steve Maman, CYCI

«Nous sommes la seule organisation officielle qui tente de sauver ces enfants, explique Maman. Je cherche des solutions. Je vous rappelle que les Juifs ont vécu l’Holocauste et les pays ont mis six ans à réagir. Pourquoi attendre pour sauver ces enfants? Quand j’étais jeune, on m’a instruit au souvenir de la Shoah, “Plus jamais ça!”, ce n’est pas un slogan vide. Il faut l’appliquer, pas uniquement pour les Juifs, mais pour tout être humain.», a-t-il raconté à La Presse, le 16 aout dernier.

Le lendemain, Steve Maman était interviewé par Anne-Marie Dussault à la Radio-Canada. Après l’entrevue, j’ai voulu lui parler pour savoir comment il s’était senti, à la toute fin de l’entrevue.

Disons que j’avais trouvé les remarques de l’animatrice sur sa foi et ses allégeances politiques assez dérangeantes.

C’est que Steve Maman a fait une gaffe. Il dit quelque chose de bien du gouvernement conservateur. Il souligne notamment qu’il est le seul gouvernement qui ait donné autant d’argent en aide humanitaire pour les victimes de l’État islamique.

Des liens « suspects »?

Madame Dussault fait des liens :

«Ouais… Vous, vous êtes un juif orthodoxe… associé aux évangéliques… Le gouvernement Har… on l’associe aux év… Vous avez des affinités avec le gouvernement actuel…

– Je suis en admiration devant notre premier ministre Stephen Harper.

– Ouais… bon… alors, très bien… Et vous récoltez des fonds… Merci M. Maman on va discuter de tous les enjeux éthiques de tout ça avec notre prochain invité. »

Il porte la kippa en plus et il l’a remettait en place pendant l’entrevue, voyez? Et il est marié et père de six enfants. Et il admire Stephen Harper. Et il est riche!

Oh! la boulette! Steve Maman est juif. Il porte la kippa en plus et il l’a remettait en place pendant l’entrevue, voyez? Et il est marié et père de six enfants. Et il admire Stephen Harper. Et il est riche!

On a fait ces liens « suspects » aussi dans La Presse, quand la journaliste s’est mise à investiguer sur les amis de M. Maman, en soulignant leur démêlés avec Revenu Québec, mais en précisant un paragraphe plus loin, que le tout était rentré dans l’ordre.

Rejoint au téléphone, Steve Maman n’était pas très content : « Moi, j’ai eu la chance d’utiliser cette plateforme, à Radio-Canada, pour faire connaitre la fondation CYCI, et c’est tout ce que je voulais.

« Madame Dussault a crié défaite à la fin, et je vais vous dire pourquoi. Elle a été charmante avec moi, mais les personnages qui la suivent sur son fil Twitter, c’est de la racaille! C’est d’un niveau de racisme démesuré, et même diabolique! Il y a dans ces commentaires des messages dignes des slogans publicitaires nazis, quoi! Les avez-vous lu? »

Oui, monsieur Maman, je les ai tous lus. Et c’est la raison principale pour laquelle je voulais vous parler. Qu’avez-vous à dire sur les remarques d’Anne-Marie Dussault à la fin de l’entrevue?

« Eh bien, ce n’est pas pour rien que j’ai gardé mon admiration pour M. Harper pour la fin! Je savais très bien que si je parlais “en bien” du gouvernement canadien à cette antenne, tout de suite, ça tournerait au politique et que les femmes esclaves sexuelles, on en entendrait plus parler! »

Croyez-vous que Mme Dussault lit les commentaires de son émission?

« Elle devrait! Elle ne devrait pas être fière de cette foule qui la suit et qui suit son émission! C’est une honte pour le Canada et c’est encore plus une honte pour le Québec! Être à sa place, j’aurais démissionnée de ce poste-là! Si c’est ça les gens qu’elle tente d’éduquer par l’information à travers cette émission, c’est une grande défaite pour elle!

« J’invite les Québécois à faire un don à CYCI et à laisser un commentaire pour dire que ce ne sont pas tous les Québécois qui pensent comme ça! Ces commentaires ont fait le tour de la planète! Ce sont des gens dans mon jardin, ceux qui vivent autour de moi! Et ils sont en train de me salir! Y’a un racisme, un antisémitisme profond! »

Certains commentaires, en effet, sont effarants, et divergent totalement du Rest of Canada et du Rest of the World.

Florilège d’insultes

Voici quelques-uns des commentaires glanés suite à l’entrevue d’Anne-Marie Dussault :

  • « Il se dit en admiration devant notre premier ministre Stephen Harper. En partant, ça soulève des doutes. Il arrive à ”point” dans la campagne électorale celui-là. »
  • « …des doutes…!!!Pour moi des certitudes. Excellente raison pour ne rien donner. »
  • « Quiconque se prétend “en admiration devant notre premier ministre Stephen Harper” est dangereux. »
  • « Simplement en se disant juif, nommez-moi une branche de ces groupes du moyen orient (sic) qui voudrait faire des négociations avec cet homme? Le monsieur n’a pas compris que le Québec est en phase de laïcisation et qu’on n’a pas besoin d’un religieux pour négocier, mais bien d’un humain. »
  • « vous n’aurez aucune réponse à vos questions car ce monsieur est un plaisantin, sa cause est non seulement irréaliste, mais obscure.»
  • « Que vous ayez une admiration particulière de (sic) Monsieur Harper c’est votre droit, mais de grâce, n’utilisez pas les antennes du service public (notre argent) pour vous amusez (re-sic).»
  • « En tout cas, je vous souhaite bon vent, et peut-être pourrais-tu penser à garder le peu d’argent qui restera à rebâtir les maisons détruites par Israël à Gaza. Le besoin est réel dans cette région-là. »
  • « Il faut bien remarquer que ledit “État” (sic) dit “islamique” ne s’attaque jamais concrètement à Israël. On fait des menaces, mais aucun acte notable et évident contre Israël n’a été fait. (…) Je crois que ces égorgeurs pourraient tout à coup annoncer qu’ils s’entendent avec des gens de la confession de cet homme »

Trafic ignoble

C’est quand même une chance pour les femmes chrétiennes et yézidis que le New York Times ait décidé d’écrire un mot sur leur sort après plus de quatre ans de terrorisme continu. C’est après la parution de ce long article qu’on a commencé à en entendre parler ici.

Le Daily Mail avait publié le 6 aout dernier un article bouleversant qui racontait combien Daech transigeait les filles comme des barils de pétrole.

Nous avons reçu des nouvelles selon lesquelles le Marché des femmes et des bovins a fortement diminué et que cela risque d’affecter les revenus de l’État islamique ainsi que le financement des combattants moudjahidines dans le champ de bataille. Nous avons donc procédé à quelques changements. Voici les nouveaux prix… »

On peut croire que les bovins seront mieux traités que les femmes… mais, on ne sait jamais!

Brigitte Bédard

Brigitte Bédard est journaliste indépendante depuis 1996. Elle vient de publier « J’étais incapable d’aimer. Le Christ m’a libéré » (Éditions Artège), son témoignage de conversion franc et direct.

2 Comments

  1. Je me demande ce qu’on en dirait si au lieu d’être un croyant conservateur cet homme était plutôt un athée néodémocrate. Bravo M. Maman! Malgré les crachats des pharisiens bien pensants, vous aurez la gloire d’être un juste aux yeux des miséreux et de Dieu!

    Au Moyen-Âge il y avait des ordres religieux, comme les Trinitaires, qui avaient pour mission première le rachat des esclaves. Les religieux échangeaient leur propre vie, se faisaient esclaves littéralement, en échange d’une vie innocente. Le rachat des captifs est une oeuvre de miséricorde corporelle de la tradition judéo-chrétienne que M. Maman pratique concrètement aujourd’hui. Avouons que 2000$ pour sauver une vie humaine c’est bien meilleur marché qu’au temps des chevaliers. Mais attention, il ne s’agit pas de dire qu’il est juste de payer ces criminels. Il s’agit de voir que l’amour miséricordieux accepte de subir une injustice à la place d’un autre. Voilà la miséricorde, voilà ce que tant de héros bibliques ont fait… et par-dessus tout le Christ sur la croix.

  2. Pour les bobos de Radio-Canada, pratiquer une des “mauvaises” religions (judaïsme conservateur/orthodoxe, catholicisme, christianisme évangélique) est une tare morale, que l’appui au gouvernement conservateur ne fait qu’empirer. Donner un bon reportage à une personne de ce genre est proche de la collaboration avec l’ennemi.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Plus récent de OPINION

Petit éloge du héros

Ces derniers temps, on a beaucoup souligné le travail de ces « anges gardiens » qui veillent sur

L’heure de notre mort

Le grand écrivain israélien David Grossman vient de publier dans Libération un article remarquable intitulé Questions pour temps d’épidémie dans