jeux
Photo : Arbert Hu / Unsplash.

Des jeux pour la société

Olivia a la carte qu’on convoite. Quant à Félix, vous reconnaissez bien son sourire en coin : il cache quelque chose… On réfléchit, on mémorise, on rit de perdre comme de gagner. On joue ensemble, et cela fait le plus grand bien.

Il y a d’autres jeux qui ont l’air assez ennuyeux, car ils nous demandent de changer nos habitudes. L’écologie intégrale : jeu de société qu’on laisse souvent de côté, car il nous inspire seulement de la morosité.

Mais vivre l’écologie intégrale1, est-ce s’agiter dans une suite d’efforts peu gratifiants et encore moins amusants ? Viser le zéro déchet, troquer son auto pour une bicyclette et ne consommer que des produits locaux ? Si ces actions peuvent en faire partie, elles ne la définissent pas pour autant ; vivre l’écologie intégrale, c’est louer Dieu pour tout ce qui nous entoure et, par amour, prendre soin de sa belle Création.

Pour être capable de louer et de rendre grâce pour l’existence de ma voisine Léa, encore faut-il que je rencontre Léa. Que j’apprenne à la connaître. Que je décide de l’aimer, de prendre soin d’elle. Cela nécessite un décentrement de soi-même, de quitter son divan, de choisir la fraternité.

Et quoi de mieux pour briser la glace qu’un bon jeu de société ?

Il existe des milliers de jeux. Nombre d’entre eux ne nécessitent aucun matériel : une pierre plate trouvée sur le bord de la rivière, et voilà des ricochets ; quelques mots chuchotés, et voilà un amusant téléphone arabe. Ces petits partages joyeux ouvrent le cœur à l’amitié. S’il est bon d’être ensemble, il n’en est que plus facile de prendre soin les uns des autres. 

Pour ceux qui manquent d’inspiration, voici quelques propositions de jeux de société pour adultes et pour enfants qui ont été conçus équitablement ou à partir de matériaux renouvelables. Plusieurs peuvent être empruntés en ludothèque. 

10 jeux de société durables et équitables

1. Cotcotcodet… le renard !

Dans ce jeu, les joueurs de 3 à 7 ans doivent coopérer pour protéger les poules d’un renard. Fabriqué par Londji, une petite entreprise de Barcelone n’utilisant que des matériaux renouvelables. Durée : 15 minutes. Prix : 44 $.  

2. Serpents et échelles

Les Éditions Gladius conçoivent, fabriquent et distribuent des jeux au Québec depuis 1996. Classique indémodable, Serpents et échelles peut être joué à partir de 4 ans. Durée : 15 min. Prix : 15 $. 

3. Nos bons moments

Avec Nos bons moments, les enfants sont invités à piocher une carte qui déterminera une activité originale pour passer du temps de qualité en famille. Des jeux signés Pomango, une entreprise de Sherbrooke. Durée : variable. Prix : 15 $. 

4. Défi Nature 

Partez à la découverte des reptiles, des planètes ou encore des volcans avec les jeux de cartes Défi Nature. Fabriqué en France par Bio Viva. Durée : 20 min. Prix : 14 $.  

5. La Boîte de Comm’

Le constat de Maud et Marie : notre quotidien va vite, trop vite ! C’est pourquoi elles fabriquent des jeux qui nous invitent à prendre soin de nos relations… tout en s’amusant. Décliné en plusieurs versions, la Boîte de Comm’ invite les participants à répondre à un défi et à des questions pour apprendre à mieux se connaître. Durée : 15 à 30 min. Prix : 50 $. 

6. Les jeux Rustik

La gamme Rustik de l’entreprise montréalaise Bojeux offre des jeux classiques tels que le cribbage, les échecs ou encore les dames chinoises. Ces jeux en bois sont faits à la main.

7. Les voyages de Marco Polo 

Filosofia est une entreprise canadienne qui édite en français des jeux de plateau célèbres tels que Pandémie, Catane ou Carcassonne. Avec Les voyages de Marco Polo, les joueurs doivent gérer et placer des ressources à tour de rôle afin d’accumuler des points. Le jeu est principalement composé de bois et de carton. Durée : 1 h. Prix : 70 $.

8. Azul

L’objectif du jeu de plateau Azul est de compléter une collection d’azulejos (des petits carreaux de faïence peints). Conçu par la compagnie québécoise Plan B Games, ce jeu original a reçu le prestigieux prix Spiel des Jahres en 2018. Durée : 45 min. Prix : 50 $.

9. Totem, le jeu qui fait du bien

Dans une partie de Totem, chaque joueur assiste à tour de rôle à la construction d’un totem représentant les qualités que les autres joueurs perçoivent en lui. Un jeu créé à Montréal pour apprendre à mieux nous connaître de façon positive et amusante. Durée : 15 min. Prix : 24 $.

10. Vin mystère

Dans ce jeu, la sommelière québécoise Jessica Harnois vous fera découvrir 100 vins… une bouteille à la fois. Qui découvrira le nom du vin mystère ? Un jeu de l’éditeur québécois Randolph s’appréciant en petit comme en grand groupe. Durée : 30 min. Prix : 35 $.


T’en veux plus ? Abonne-toi vite à notre balado, notre magazine et notre infolettre VIP… et si le cœur t’en dit, offre-nous un petit café pour nous garder bien éveillés !

Notes:

  1. L’écologie est une discipline scientifique : il s’agit de l’étude des interactions entre les êtres vivants et leur milieu. L’étude des interactions entre l’être humain et l’environnement a révélé à plusieurs reprises des effets néfastes (surpêche, destruction d’habitats, réchauffement climatique, etc.), ce qui a entraîné la naissance de mouvements politiques écologistes. En proposant une écologie intégrale, le pape François rappelle l’importance de sauvegarder notre maison commune sans pour autant exclure l’être humain ; l’écologie devient intégrale, car elle intègre des dimensions aussi bien environnementales que sociales. Tel saint François, nous sommes invités à « protéger tout ce qui existe » avec tendresse et émerveillement. « Si nous nous approchons de la nature et de l’environnement sans cette ouverture à l’étonnement et à l’émerveillement, si nous ne parlons plus le langage de la fraternité et de la beauté dans notre relation avec le monde, nos attitudes seront celles du dominateur, du consommateur ou du pur exploiteur de ressources, incapable de fixer des limites à ses intérêts immédiats. En revanche, si nous nous sentons intimement unis à tout ce qui existe, la sobriété et le souci de protection jailliront spontanément. La pauvreté et l’austérité de saint François n’étaient pas un ascétisme purement extérieur, mais quelque chose de plus radical : un renoncement à transformer la réalité en pur objet d’usage et de domination. » (encyclique Laudato Si’, article 11).

Mariée et mère de trois enfants, Ariane est doctorante en aménagement du territoire et développement régional et biologiste de formation. Elle s'intéresse à l'écologie intégrale (protection de l'environnement, du vivant, etc.) et développe de nouveaux outils pour aider la prise de décision dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.