Photo: Carl Hêtu © - CNEWA
Photo: Carl Hêtu © - CNEWA

Chrétiens d’Orient réfugiés: l’urgence de réagir

À cette heure, le compte des chrétiens exilés, mutilés et tués dans les pays d’Orient continue d’augmenter. Des organismes comme CNEWA (Association catholique d’aide à l’Orient) ont la mission de leur venir en aide. Mais ils ne peuvent eux-mêmes l’accomplir sans notre soutien.

Il y a un mois, Le Verbe publiait un photoreportage en collaboration avec cette agence d’aide. Aujourd’hui plus que jamais, des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants attendent notre réponse à leur cri de détresse.

Le drame en chiffres

« Depuis 1948, la population chrétienne dans les territoires palestiniens n’a cessé de baisser, passant de 20% à seulement 1% (40 000).

« Sur 8 millions de chrétiens, environ 400 000 ont quitté l’Égypte depuis 2011. Neuf-millions de Syriens, dont 600 000 chrétiens, ont été forcés de quitter leur demeure; les attaques contre les chrétiens ont augmenté au cours des 6 derniers mois.

« Depuis 2003, la population chrétienne a baissé de 70% en Irak, passant d’un million à 300 000; des milliers de réfugiés chrétiens vivent dans l’incertitude en Jordanie, au Liban et en Syrie » rapporte CNEWA, l’agence papale fondée en 1926.

Une mission incontournable

Au cœur de cette situation tragique, CNEWA aide essentiellement les Églises catholiques d’Orient à survivre et à poursuivre leur travail.

Pour monsieur Hétu, directeur de la CNEWA, « les préoccupations de ces anciennes communautés vont au-delà de la préservation de leur identité ». Les églises font un important travail de mission sur le terrain visant à redonner espoir, à favoriser le dialogue et à préserver la dignité au cœur de la misère humaine.

« Les chrétiens apportent des services vitaux d’ordre humanitaire, allant des soins de santé à l’éducation. Ils y jouent un rôle crucial pour l’avenir de la région, où ils favorisent la réconciliation entre les peuples de toutes les religions » poursuit M. Hétu, qui s’est lui-même rendu sur le terrain pour prendre le pouls de la souffrance des chrétiens réfugiés.

Les priorités de l’association sont multiples: « l’aide d’urgence aux réfugiés et aux familles chrétiennes déplacées de Syrie et d’Irak; initiatives venant en aide aux jeunes, aux ainés, aux personnes avec des besoins spéciaux, aux familles; l’aide aux écoles, dispensaires et d’hôpitaux; et le soutien de la pastorale de l’Église, comme la formation des séminaristes et de leaders laïcs en Jordanie, au Liban, en Égypte, en Israël, en Palestine et à Gaza. »

L’urgence du don

CNEWA reconnait et remercie la générosité des donateurs canadiens qui à ce jour ont donné plus d’un million de dollars.

Toutefois, l’association rapporte que la guerre civile en Syrie a déplacé 450 000 chrétiens et que 100 000 chrétiens sont toujours exilés en Irak depuis l’attaque perpétrée par l’État islamique l’été dernier.

C’est pourquoi CNEWA relance un appel aux Canadiens vu l’urgence de la situation présente.

Pour faire un don

Les Canadiens intéressés à faire des dons pour aider la CNEWA et ses partenaires du Moyen-Orient ou d’autres régions comme l’Ukraine, sont invités à le faire en visitant www.cnewa.ca, en rédigeant un chèque à l’ordre de CNEWA Canada, 1247, place Kilborn, Ottawa, Ontario, K1H 6K9 ou en téléphonant au 1-866-322-4441. CNEWA, qui est un organisme de bienfaisance enregistré, remettra un reçu d’impôt.

____________________

Pour vous procurer le magazine d’avril incluant le photoreportage de Carl Hêtu, il y a encore quelques exemplaires chez votre marchand de journaux, et aussi dans certains IGA, Jean-Coutu, et Pharmaprix. Ou encore, appelez-nous: 418-908-3438.

Pour vous abonner, cliquez ici.

Collaboration spéciale

Il arrive parfois que nous ayons la grâce d'obtenir un texte d'un auteur qui ne collabore habituellement pas à notre magazine ou à notre site Internet. Il faut donc en profiter, pendant que ça passe!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.