arbre enchanté
Chevaliers bénévoles dans l'ordre suivant, de gauche à droite: Lorenzo Quirion, Michel Cantin, Marc Bussière, Pierre Giroux. (Photo: Catherine Daigle)

4200 enfants enchantés par l’arbre des Chevaliers

Du 14 novembre au 22 décembre, plus de 250 bénévoles se mobilisent pour que l’arbre enchanté installé au 3eétage de Place Laurier illumine, avec des cadeaux tout neufs, le Noël de 4200 enfants. Pour une 30e année consécutive, les Chevaliers de Colomb issus des Assemblées de Lévis, Québec-Charlesbourg, Beauport, L’Ancienne-Lorette et Portneuf travaillent ensemble pour permettre aux plus démunis de vivre un temps des fêtes féérique. L’équipe présente lors du lancement de l’arbre enchanté 2020 était enjouée de s’affairer à la préparation des cadeaux.

C’est avec un accueil des plus chaleureux et des yeux rieurs que Monsieur Michel Cantin, organisateur principal de l’arbre enchanté et Chevalier de Colomb de l’Assemblée Cardinal-Louis-Nazaire-Bégin de Lévis, a joyeusement accepté de partager son expérience au sein de l’œuvre. Il y a plus de 30 ans déjà, M. Cantin et un ami proche, lui aussi Chevalier de Colomb, ont décidé de suivre cette intuition qui les poussait à innover : 

« À l’approche de Noël, on se disait que les enfants démunis devraient avoir droit à des cadeaux neufs. Plusieurs organismes s’occupaient déjà de rassembler et de distribuer des cadeaux usagés, ce qui est déjà très bien, mais on voulait faire différent. » 

Ces deux hommes se sont alors associés à Place Laurier pour faire naitre l’arbre enchanté, une tradition qui égaye la vie des petits comme des grands et qui fait honneur aux gens de Québec depuis plusieurs décennies. La création d’une page web vient d’ailleurs souligner ces 30 années de partenariat. 

Dans l’atelier de l’arbre enchanté 

Dès septembre, chaque équipe de bénévoles formée par les Assemblées des Chevaliers de Colomb se met en branle. La première étape du processus consiste à visiter (ou à envoyer un courriel en temps de covid) les organisations des milieux en lien avec les familles défavorisées. Parmi les fidèles, on compte les CLSC, la Saint-Vincent-de-Paul, les centres d’entraide et quelque 110 paroisses. Ces derniers contactent alors les foyers ayant besoin de soutien et offrent aux enfants une place dans l’arbre enchanté. Les jeunes peuvent, s’ils le souhaitent, proposer deux suggestions de cadeau qui leur feraient plaisir. Toutes les informations recueillies sont transmises aux équipes de bénévoles.

Accompagnés et soutenus par leurs femmes et amis, les Chevaliers de Colomb procèdent ensuite à la création des boules de Noël en carton qui seront exposées près de l’arbre enchanté. Sur ces boules sont inscrits le prénom, l’âge et les souhaits des enfants. Par les années passées, une moyenne de 3000 boules ornait l’arbre enchanté. « Cette année, on vise 4200, entre autres à cause de la covid qui devient de plus en plus difficile financièrement pour les familles », annonce M. Cantin, confiant. 

Les boules de Noël sont mises à la disposition des donateurs. (Photo: Catherine Daigle)

À partir de la mi-novembre et jusqu’à la veille de Noël, plusieurs équipes de bénévoles rassemblent leurs énergies et leurs forces pour que chacune des boules se transforme en un cadeau prêt à être déballé par les enfants. « On est chanceux d’avoir toujours autour de 250 bénévoles impliqués dans l’arbre enchanté. Tout le monde est heureux de donner de son temps pour offrir aux enfants un Noël heureux », témoigne fièrement le coordonnateur de l’évènement.  

D’un bénévole à l’autre

Si on peut apercevoir des Chevaliers de Colomb à l’œuvre derrière les tables entourant l’arbre enchanté, il ne faut pas oublier les uns qui assurent le transport des cadeaux avant l’emballage, les autres qui emballent les cadeaux avec amour et tous ceux qui livrent les cadeaux et les remettent en main propre aux enfants.

arbre enchanté
Léonil et Alma Tardif (Photo: Catherine Daigle)

Léonil et Alma Tardif font partie de ceux qui, à l’approche de Noël, se transforment en emballeurs. Ce couple sympathique et généreux maitrise visiblement l’art d’emballer des cadeaux. Pour eux, c’est devenu une tradition : 

« Ça fait déjà 30 ans qu’on fait ça, affirme joyeusement madame Tardif. Cette année, on est juste tous les deux, mais nos enfants et même notre petite-fille se sont longtemps impliqués avec nous ! On est fiers de pouvoir contribuer, même un peu, au bonheur des enfants dans la période des fêtes. » Après seulement quelques heures, l’atelier de l’arbre enchanté débordait déjà de cadeaux à l’intention des enfants démunis de la région.

Ces mains anonymes généreuses 

Le dévouement des Chevaliers de Colomb ne rimerait à rien sans tous ces précieux donateurs. Année après année, ces derniers choisissent une boule près de l’arbre enchanté, achètent un cadeau à l’enfant à qui elle appartient et repartent chez eux sans rien attendre en retour. 

« Les donateurs demeurent anonymes, tout comme les enfants d’ailleurs, rappelle M. Cantin. À part le prénom et l’âge de l’enfant, rien n’est divulgué à son sujet. De la même manière, les gens qui achètent les cadeaux resteront inconnus aux enfants. » 

Caroline Veilleux, une donatrice présente lors du lancement de l’arbre enchanté 2020, en est à sa première contribution : « J’entends parler de l’arbre enchanté depuis plusieurs années déjà, alors je me suis dit que c’était à mon tour de donner, » nous confie-t-elle. Si le choix de la boule de Noël peut en intriguer certains, il était évident pour Mme Veilleux : « Alors que je zyeutais les boules sur la table, mon regard est tombé sur la petite Noémie, 11 ans. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai tout de suite su que c’est à elle que j’allais acheter un cadeau. » 

« Je crois que c’est ça, Noël, donner de manière anonyme sans rien attendre en retour. »

Caroline Veilleux

Les souhaits des enfants sont aussi variés les uns que les autres. Sur les boules sont inscrits des livres, des vêtements, des jouets, des toutous, des instruments de musique, des gâteries en tous genres… Grâce à Mme Veilleux, Noémie aura la joie de découvrir son premier choix sur sa liste ainsi qu’une petite surprise pour l’accompagner lorsqu’elle déballera son cadeau. 

Donner anonymement, ça peut sembler incommodant. On ne connait pas l’enfant, on ne le verra pas ouvrir son présent, on ne recevra pas de remerciement. « Au contraire, je crois que c’est ça, Noël, donner de manière anonyme sans rien attendre en retour, nous livre Mme Veilleux. Avoir la conviction de rendre la petite Noémie heureuse me suffit amplement. »

Ces yeux émerveillés qui brillent dans la nuit  

Quelques jours avant Noël, les Chevaliers de Colomb débutent la distribution des cadeaux. Monsieur Cantin, qui a déjà eu la chance d’assister à une remise de présents, partage son expérience : « C’est un moment magique. Plusieurs enfants ne s’attendent pas à recevoir quoi que ce soit. Les étoiles dans leurs yeux et leur sourire qui brillent de mille feux valent plus que tout le temps, l’énergie et l’argent dépensés pour l’arbre enchanté. »

Ces enfants et leurs familles vous remercient, chers Chevaliers de Colomb et bénévoles, pour votre temps précieux et votre générosité de cœur. Grâce à vous, petits et grands se réjouissent de partager des moments inoubliables qui restent gravés dans leur cœur à jamais. Merci de donner sans compter depuis 30 ans. 


Les Chevaliers de Colomb vous invitent à donner généreusement en choisissant une boule de Noël ou en faisant un don monétaire devant le Sport Expert au 3e étage de Place Laurier. L’argent amassé servira à acheter des cadeaux à ceux qui n’auraient pas été choisis par un donateur au 22 décembre. Pensez à égayer les temps des fêtes d’un enfant qui n’a pas souvent la chance de recevoir du neuf.

Catherine Daigle

Enseignante passionnée de langues, coiffeuse talentueuse, pianiste chevronnée, étudiante en théologie, reine incontestée des smoothies matin...Catherine ne cesse d’ajouter des cordes à son arc! Et c’est sans parler de ses harmonieuses cordes vocales, qui ont fait verser plus d’une larme d’émotion.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.