Appeler une femme une femme

L’introduction du dernier livre d’Ingrid Bayot, Le quatrième trimestre de la grossesse[1], s’ouvre sur un avertissement. L’auteure annonce d’entrée de jeu que « ce livre va surtout parler d’elles, les femmes. » Une telle précision est nécessaire car nous vivons « [à] une époque où il est politiquement correct de ne plus parler des différences sexuelles car elles ont trop longtemps servi à enfermer les femmes dans des attentes culturelles normées ». Le ton est donné. Pourtant, à titre de sage-femme, Bayot « prend le risque d’affirmer que la période qui va de la conception au sevrage concerne un corps biologiquement féminin, habituellement habité par un … Lire la suite de Appeler une femme une femme