chocolateries
Photo : Irene Kredenets / Unsplash, détail

Les meilleures chocolateries du Québec

Sourires masqués, décomptes morbides, absence de rencontres et d’accolades… La pandémie ajoute à la déprime. Pour moi, déprime rime avec chocolat (bon, pas seulement, je vous rassure). Et puis, un homme m’a dit que la vraie joie, personne ne pouvait plus me l’enlever.

On dit que les sourires se propagent ; quitte à déguster du cacao, autant vous partager les bonnes adresses. Je vous partage ma sélection des meilleures chocolateries du Québec.

P-S C’est bientôt la Saint-Valentin…

Qu’est-ce qu’une bonne chocolaterie ?

En 2017, j’avais déjà écrit un article sur le chocolat. J’avais notamment présenté quelques marques de chocolat bioéquitable bien distribuées au Québec : Theobroma, Camino, Giddy Yoyo, Concept Chocolat et Divine.

Mon amour du chocolat est demeuré stable en quatre ans, mais l’offre en chocolat écoresponsable a pris une belle envolée de son côté ! Il est temps de mettre cette liste à jour. Vous ne trouverez généralement pas ces chocolats à l’épicerie, mais il est très facile de les commander en ligne.

Toutes ont en commun le souci de prendre soin des autres et de notre environnement, en traitant directement avec de petits producteurs, en sélectionnant des produits bioéquitables et locaux, ou encore, en proposant des emballages biodégradables.  

Certaines chocolateries produisent leur chocolat directement à partir de la fève de cacao (méthode « bean-to-bar »), ce qui demande un grand savoir-faire. Cette pratique permet notamment au chocolatier de sélectionner lui-même les producteurs de cacao en plus d’avoir le contrôle sur toutes les étapes de production du chocolat. D’autres chocolateries impressionnent par leur capacité à proposer des saveurs et ingrédients très originaux. 

Toutes ont en commun le souci de prendre soin des autres et de notre environnement, en traitant directement avec de petits producteurs, en sélectionnant des produits bioéquitables et locaux, ou encore, en proposant des emballages biodégradables. 

C’est pourquoi ce sont les meilleures chocolateries du Québec : en plus d’offrir une fabuleuse expérience en bouche, elles contribuent concrètement à « l’inclusion des exclus, à la promotion des derniers, au bien commun et à la sauvegarde de la création » (pape François).

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. Et si vous partiez à la recherche de la meilleure chocolaterie à côté de chez vous ?

Les chocolateries bean-to-bar

Avanaa

Primées par le prestigieux International Chocolate Awards, les luxueuses barres de chocolat Avanaa raviront les papilles du connaisseur. Elles sont produites à Montréal depuis 2017 à partir de fèves de cacao provenant de petites cacaoteros (fermiers cultivant le cacaoyer) d’Amérique latine. La chocolaterie offre une belle variété de saveurs, entre la barre noire 70 %, celle au thé chaï ou encore le carré à la cerise du Québec… Par ailleurs, l’entreprise offre également des tisanes de cacao.

Palette de Bine

Confectionnées à Mont-Tremblant, les barres Palette de Bine sont également le fruit d’un long travail des fèves de cacao provenant de nombreux pays. Sept tablettes de chocolat ont reçu des prix internationaux. Les palettes contiennent souvent des ingrédients locaux, tels que du sucre d’érable et des petits fruits. Les audacieux oseront la palette aux bolets et cèpes (oui, vous avez bien lu !) et les dents sucrées savoureront les délicieuses Carabines, des barres fourrées au caramel ou à l’érable.

Quantu

Quantu est le nom d’une fleur qui pousse dans les Andes péruviennes, lieu de rencontre d’Elfi et Maxime. C’est aussi le nom de leur chocolaterie bean-to-bar. La majorité de leurs tablettes ont reçu des prix. Les barres les plus surprenantes ? La Chuncho au gout puissant (100 % de teneur en cacao), la Route de la soie avec son alliage de 11 épices et la Rêves de Cachemire, une barre au lait de chèvre.

Amango

Qu’est-ce qu’on obtient en additionnant deux passionnés de chocolat et de commerce équitable ? Le chocolat Amango produit à partir de fèves bioéquitables de Tanzanie et Côte d’Ivoire. À essayer absolument : les fèves de cacao enrobées de chocolat noir et la barre de chocolat au baobab.

Choco de Léa

Petite nouvelle sur le marché du chocolat, Choco de Léa propose des chocolats aux ingrédients locaux audacieux, tels que le mélilot (pour remplacer la vanille) et le sapin baumier. De plus, ces élégantes barres ont des saveurs originales (difficile de résister à la barre au caramel, pommes et thé du Labrador) et un emballage compostable. Fait extrêmement rare en chocolaterie, le lait est remplacé par du lait de soya, de riz ou d’avoine. De quoi faire plaisir aux végétaliens et intolérants au lactose de ce monde !

Chaleur B

Il y a de tout en Gaspésie, même une chocolaterie bean-to-barChaleur B propose des tablettes de chocolat d’excellente qualité tout en étant abordables. Les barres sont principalement composées de chocolat 70 %, sauf quelques exceptions, comme l’originale palette de chocolat blanc à la betterave et aux canneberges.

Il n’y a pas que des nouveaux dans l’univers bean-to-bar. Certains chocolatiers très expérimentés proposent aussi des tablettes travaillées depuis la fève de cacao, tels qu’Eddy Laurent à Québec, ou encore Yves Bonneau à Montréal. Et, bien évidemment, ces maitres du cacao offrent également des chocolats fins exceptionnels.

Les chocolateries bioéquitables

Le Comptoir Chocolat

Claudine Desnoyer est une pionnière du chocolat bioéquitable. Sa chocolaterie, Le Comptoir Chocolat existe depuis 2009 et offre une grande variété de chocolats. À découvrir : la collection La vie en rose, des chocolats végétaliens au caramel élégamment enrobés de chocolat mauve.

Up Bio

Fondé par des étudiants en génie industriel de l’Université Laval, Up Bio produit une gamme de chocolats noirs stimulants contenant de la théine, la caféine contenue dans le thé. Les barres de chocolat bioéquitables sont fabriquées à Québec et contiennent très peu de sucre. Par ailleurs, une partie des profits de l’entreprise finance la fondation Cocoa Horizon qui vise à améliorer les moyens de subsistance des cultivateurs de cacao et de leurs communautés par la promotion d’une agriculture durable.

Kétolat

En 2018, Véronique Giroux est atteinte d’un lupus. Elle adopte une alimentation cétogène (très pauvres en sucres et riches en lipides) pour mieux combattre la maladie. En 2019, elle fonde Kétolat avec son conjoint Danny Pomerleau, une chocolaterie proposant exclusivement des fondues et des barres de chocolat à 85 % de teneur en cacao biologique et une très faible teneur en sucre. 

Chocomotive

Envie d’en apprendre plus sur la fabrication du chocolat ? Visitez donc l’économusée de Chocomotive la prochaine fois que vous irez en Outaouais. Cette chocolaterie utilise exclusivement du cacao et du sucre bioéquitables. En plus de produire des tablettes aux parfums alléchants, Chocomotive offre également de délicieux chocolats fins.

Le petit bonus de la fin 

Inconditionnel du Nutella et autres tartinades au chocolat ? Allo Simonne a produit sept sortes de chocolat à tartiner. Les tartinades ont reçu plusieurs prix, contiennent plusieurs ingrédients biologiques et aucune huile de palme. L’entreprise propose même un format familial de pâte à tartiner chocolat et noisette. 

Bonne dégustation !


T’en veux plus ? Abonne-toi vite à notre balado, notre magazine et notre infolettre VIP… et si le cœur t’en dit, offre-nous un petit café pour nous garder bien éveillés !

Ariane Beauféray

Mariée et mère de trois enfants, Ariane est doctorante en aménagement du territoire et développement régional et biologiste de formation. Elle s'intéresse à l'écologie intégrale (protection de l'environnement, du vivant, etc.) et développe de nouveaux outils pour aider la prise de décision dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.