fbpx

Les cinq langages de l’amour de G. Chapman

langages de l'amour
Matthew Bennett / Unsplash

Un conseiller conjugal américain, Gary Chapman, a essayé de trouver la solution à plusieurs problèmes de couple. Durant ses années de pratique, il a remarqué que l’amour possède 5 langages et que les différents surviennent lorsque les amoureux ne réussissent pas à véritablement s’écouter.

Ce n’est donc pas parce qu’il n’y a plus d’amour que les gens se séparent, mais bien parce qu’ils ne parlent pas assez la langue de l’autre. 

Brigitte Bédard est revenue sur ces cinq langages à On n’est pas du monde

Chapman parle en termes de « réservoir émotionnel » : chacun a besoin d’amour et, si le « réservoir » est vide, alors l’individu en quête d’amour se dirige vers des manières multiples d’en obtenir. 

Cependant, cette marche vers l’amour ne donne rien si on ne sait pas par quel genre d’amour on est comblé.

Antoine Malenfant, animateur de l’émission, s’est ainsi rappelé un moment où des couples se disaient insatisfaits parce qu’ils ne parlaient pas le même langage. « “Mon épouse parle le russe, et moi je parle le mandarin.” Ils utilisaient tous cette analogie. » 

Il faut donc comprendre le langage de l’autre qui, selon Chapman, peut revêtir cinq formes : 

  1. les paroles valorisantes,
  2. les moments de qualité,
  3. les cadeaux,
  4. les services rendus et
  5. le toucher physique.

Ainsi, pour certains couples (comme pour certaines familles!) ce sont les moments de qualité qui sont les plus importants. Brigitte a mentionné l’apéro:

Je prends un petit verre de vin, lui prend sa petite bière, on prend un petit quinze minutes sur le balcon à regarder le monde passer. C’est un quinze minute extraordinaire.

Brigitte Bédard

L’important, selon Brigitte, est de comprendre l’autre et, parfois, d’accepter de faire le sacrifice de parler dans sa langue. Pour nous aider, Chapman fournit d’ailleurs sur son site Web des questionnaires qui permettent de connaitre le langage de chacun. 


Heureux que Le Verbe existe ? Notre équipe vit d’amour, d’eau fraiche… et de café. Merci de nous aider en nous offrant l’équivalent du prix d’un café par jour !

Ambroise Bernier

Même si Ambroise n’est pas un crack de l’informatique, nous avons décidé de lui confier l’édition Web : nos collaborateurs mettent entre ses mains leurs précieux textes. Courant chaque jour entre nos bureaux et l’université, il étudie présentement en littérature. Il sait toutefois décrocher un peu et se permettre une pause de lecture pour un café ou, encore mieux, une pause de semaine pour gravir les sommets de Charlevoix.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.